Comment Éviter le Burn-Out à vos Équipes en Télétravail

Ne plus faire de trajet pour me rendre au travail est l’un des nombreux avantages que j’ai appréciés en travaillant depuis chez moi ces quinze dernières années. Pour moi, commencer à travailler ne demande que quelques pas et lorsque j’entends les récits de mes collègues qui restent coincés dans les embouteillages, je suis reconnaissant de ne pas avoir à vivre la même chose tous les jours.

Si ce gain de temps et de confort n’est qu’un atout parmi tant d’autres quand on télétravaille, il convient néanmoins d’être vigilant sur un certain nombre d’autres points. Parmi les principaux risques figure le burn-out, un véritable dilemme dans le monde du travail d’aujourd’hui.

Selon une étude réalisée en mars 2020 par Gallup, 28 % des employés ont « toujours » ou « très souvent » souffert d’épuisement au travail. 48 % ont indiqué s’être sentis exténués « parfois ». Je vous évite de faire des calculs, on peut affirmer que 76 % des salariés ont déjà présenté des signes de burn-out au moins une fois par an, et les télétravailleurs n’en sont pas épargnés. 

76 % des salariés ont déjà présenté des signes de burn-out au moins une fois par an Cliquez pour tweeter

S’il revient aux entreprises de prendre des mesures pour protéger leurs équipes du burn-out, vous trouverez ci-dessous quelques méthodes que je recommande fortement à ceux qui travaillent depuis chez eux pour y échapper.

Mettre en place une routine

Durant les premières semaines qui ont suivi mon départ du bureau pour travailler à la maison, je m’éparpillais et avais l’impression de ne pas pouvoir être aussi productif chez moi que je l’étais au bureau. J’en ai parlé à un ami qui m’a encouragé à mettre en place une routine

Instaurer une routine hebdomadaire vous permet de rester concentré sur votre tâche et d’être plus productif. Voici ce que j’inclus dans ma routine :

  • Chaque jour, je démarre mon travail à la même heure
  • Pour commencer, je réponds aux e-mails et je fais une liste de toutes les tâches à accomplir
  • Je planifie et définis quelles tâches et quels projets doivent être terminés dans la journée ou d’ici la fin de la semaine
  • J’arrête de travailler chaque jour à la même heure 
  • J’essaie de planifier l’essentiel de mes réunions du mardi au jeudi afin de pouvoir me consacrer pleinement à mon travail les lundis et vendredis

Je vous encourage vraiment à prendre le temps de définir une routine, mettez-la par écrit et tenez-vous-y.  

 

Une fois mise au point, restez souple et modifiez-la jusqu’à ce que vous trouviez LA routine qui vous permettra d’être pleinement efficace et performant

Gérez votre agenda avec attention ! 

Nous avons tous vécu des journées infernales avec des réunions qui s’enchaînent sans une seule minute pour souffler. Si c’est supportable de temps à autre, en faire une habitude est hautement inefficace et met votre capacité mentale à zéro en fin de journée.

Pour éviter cela, autorisez-vous à faire les pauses nécessaires et organisez votre agenda pour y arriver. Mon calendrier est parsemé de temps pour moi, avec des pauses de 15 à 20 minutes adaptées à mon rythme et des créneaux dédiés au sport ou au footing. Ces moments sont quasi fixes car je sais qu’ils sont essentiels à mon bien-être, qu’ils me permettent d’être plus efficace et plus performant. Ils sont la “soupape” qui m’empêche d’arriver à un surmenage.

Ce n’est pas parce que vous êtes invité à une réunion que votre présence est impérative, vous pouvez dire non et indiquer que vous n’êtes pas disponible. C’est de votre temps qu’il s’agit, faites-en bon usage.

Laisser le travail au travail

Le fait que votre espace de travail soit à quelques pas ne signifie pas que vous devez travailler en permanence. En réalité, travailler plus de 50 heures par semaine vous rend moins productif, de sorte que ces « heures en plus » passées au bureau ne rapporteront probablement pas grand-chose.

Travailler plus de 50 heures par semaine vous rend moins productif Cliquez pour tweeter

Si vous voulez échapper au burn-out en travaillant à domicile, soyez rigoureux et commencez par laisser le travail au travail. Pour le faire, je proclame chaque jour, à haute voix, au moment d’éteindre mon ordinateur « J’ai fini ». Ce n’est pas grand-chose, mais le dire signale à mon esprit que la journée de travail est terminée, que je n’ai plus rien à faire au bureau pour aujourd’hui et que ma tâche est accomplie.

En outre, je veille à laisser mon téléphone dans mon bureau pour éviter toute source de distraction et laisser le travail à sa place… C’est-à-dire au bureau.

En arriver là m’a pris du temps, mais maintenant que cette habitude est bien ancrée, j’ai la sensation d’être plus efficace et performant que jamais

Le burn-out ne profite à personne : ni aux employeurs ni aux employés. Au-delà des coûts matériels, le coût mental, émotionnel et physique est bien trop élevé pour le justifier. En suivant quelques méthodes simples, vous pouvez vous mettre en position de donner toujours le meilleur de vous-même au travail, tout en profitant du confort de votre maison. 

Auteur

    En plus de ses divers rôles et activités professionnelles, Carlos Hidalgo est l’auteur de deux livres : “Driving Demand”, publié en 2015, qui fait partie du Top 5 des livres Marketing de Book Authority, et “The UnAmerican Dream”, qui a été publié en 2019.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *